Une main tendue – pas une main retirée

Suite aux dévastations causées par le cyclone Pam en 2015, les NZ Quilters ont offerts 741 édredons pour le Vanuatu.

Quand Caroline Mason (un membre du groupe de couturières) a livré quelques uns des édredons, elle a découvert combien les Vanuatais été démunis. Elle a alors décidé de lancer un projet pour aider les femmes à gagner en autonomie. Sa philosophie s’appuie sur le dicton  » Donne un poisson à un homme et tu le nourris un jour. Apprends à un homme à pêcher et tu le nourris toute sa vie ».

 

A son retour en NZ, elle a fait appel à son réseau de couturières et a découvert qu’il y avait des centaines de machines à coudre au fond des placards qui n’attendaient que d’être utiles à nouveau ! Caroline a lancé une collecte de fournitures de couture via son groupe NZ Quilters auprès du grand public. Le but est de fournir aux femmes vanuataises les outils nécessaires pour leur permettre de fabriquer et réparer leurs propres projets de couture et par la-même accroitre leur autonomie. De nombreux dons comme des petits kits de couture, du tissu en coton et des machines à coudre commencèrent à arriver rapidement chez Caroline à Matamata. Son mari, Julian, a testé toutes les machines selon les normes de sécurité électrique et en a même réparé certaines. Le plan consistait à envoyer l’ensemble de ces dons au Vanuatu via le programme Kiwanis d’aide aux écoles du Vanuatu puis de retourner là-bas pour donner des leçons de couture aux Vanuataises.
P1020991

Les kits de couture sont faits d’un petit sac contenant une bobine de fils clair et une de fils foncé, des aiguilles à coudre, des épingles, une paire de ciseau, un mètre, des boutons et quelques extras – un mètre d’élastique, de la dentelle ou du ruban.

Caroline a collecté du tissu en coton utilisable pour faire des habits d’enfants, des shorts, des sacs ou une nappe. Elle a également collecté 14 machines à coudre, en précisant qu’elles devaient être d’un modèle robuste, idéalement dans un caisson de transport et en bon état de fonctionnement.

Toutes ces fournitures ont été ensuite envoyés à Auckland où elles ont été intégrées dans un envoi du Kiwanis vers le Vanuatu. Le club Kiwanis de Port Vila  les a déchargées en même temps que le reste de la cargaison et les a stockées en attendant le retour de Caroline le 4 Novembre pour donner une série de cours de couture.

Avec l’aide de plusieurs femmes expatriées à Vila, elle a concentré ses efforts sur l’ile principale, Efate. Le séjour de deux semaines de Caroline  a été une avalanche d’actions enveloppée de cours – incluant la couture de vêtements mais aussi des projets de couture à la main ou à la machine  pour la vente aux touristes.

La session inaugurale, gratuite, des ateliers de couture a profité à 12 femmes sans emploi. Le but était de donner à ces femmes des cours de couture intensifs mais profitables sur 4 ou 5 jours de façon à ce qu’elles puissent se débrouiller par elles-mêmes pour coudre des habits et objets de facture simple. La GRANDE surprise pour les femmes qui ont assistées à l’ensemble des cours et ont montrés des dispositions pour la couture a été le don d’une machine à coudre qu’elles pouvaient garder.

IMG_3378Depuis le cours, les dames vanuataises continuent à se rencontrer chaque semaine, avec plusieurs femmes expatriées qui leur enseignent de nouvelles techniques . Leur but est de collecter des fonds afin de réparer le toit du bâtiment de leur église.  Caroline dit  » Il y a un tel désir d’apprendre et des groupes comme le Centre pour les handicapés et ‘Won Sml Bag’ et d’autres groupes religieux veulent des machines à coudre ». 

Pendant son séjour, Caroline a  découvert que les femmes ont besoin d’argent liquide pour payer l’école des enfants aussi bien que les besoins de tous les jours. Fermement convaincue des avantages que les femmes vanuataises retirent de ces cours de couture, elle est retourné en NZ, pleine d’enthousiasme, pour étendre le projet.

Avec l’assistance du Kiwanis NZ, qui pourvoit au transport, et du club Kiwanis de Vila qui stocke les fournitures jusqu’à son retour pour donner de nouveaux cours, les femmes expatriées qui gèrent le logement et les transports à travers l’ile, un nouveau séjour est planifié pour début mai 2016 et un autre pour novembre 2016. La philosophie de Caroline est que si beaucoup de personnes contribuent un tout petit peu, qui sait où cela peu nous mener !

 

Février 2016: D’autres couturières ont exprimées leur intérêt pour le projet, c’est pourquoi en mai, une couturière de Matamata accompagnera Caroline pour son séjour de 16 jours. Un récent article dans le journal « Bay of plenty times » a permis de collecter 50 autres machines à coudre. 30 de ces machines sont maintenant en cours de préparation pour être envoyées avec le prochain container Kiwanis.  En plus des fournitures collectées, Caroline offre à chaque femme participant à ses cours une paire de ciseau zigzag ainsi qu’un fer à repasser basse tension achetés en NZ. Ces deux éléments sont importants pour améliorer la qualité des travaux de couture.  Les vanuataises ont  la possibilité d’acheter les paires de ciseau ou les fers à repasser à des tarifs très bas. Quiconque souhaitant contribuer à l’achat de ces éléments peut faire un don sur le compte du projet : Westpac 03 1318 0673774 002

Visionnez plus de photos du projet sur la page Facebook “Threads across the Pacific”. Caroline a la possibilité de rencontrer des groupes et leur parler du projet. Laissez un message pour Caroline en cliquant sur le bouton Contact Us ou envoyez-lui un email directement à caroline@techmason.co.nz.

 

Traduction par Nathalie Laporte – Kiwanis Club Hibbertia – NC